Candidat aux élections parlementaires du Milli Medjlis de la République d’Azerbaïdjan dans la 85ème circonscription, à Chemakha La campagne préélectorale de Suleymanov Elkhan Siradj oglu

Le Devoir, l’Engagement, l’Honneur, le Pays: ces quatre mots sacrés dictent les idées et les objectifs du politicien. Pour moi ces notions constitue une unité inséparable: lors d’une déception, le devoir d’encourager; quand il y a une petite route vers la vérité, la justifier; en cas de désespoir, réveiller l’espoir.

Le Devoir, l’Engagement, l’Honneur, le Pays: ces quatre mots sacrés dictent les idées et les objectifs du politicien. Pour moi ces notions constitue une unité inséparable: lors d’une déception, le devoir d’encourager; quand il y a une petite route vers la vérité, la justifier; en cas de désespoir, réveiller l’espoir.

 

Peut-être n’ai-je pas assez de talents d’orateur et de poète pour pouvoir vous transmettre le plein sens de ces mots. Ceux qui n’y croient pas vont dire que ce sont seulement des paroles, seulement un slogan et seulement des formules brillantes. Chaque pédant, chaque démagogue, chaque pessimiste, chaque calomniateur, chaque faux dévot, chaque intrigant et d’autres, de différents caractères, vont même essayer de diminuer l’importance de ces paroles au moyen de l’ironie et du sarcasme.

 

Dans toute ma vie, ces quatre mots – Le Devoir, l’Engagement, l’Honneur, le Pays – ont été mes guides. Et maintenant, au terme de 40 ans d’expérience au niveau local et international, je veux me consacrer à Chemakha, à ses citoyens et à sa région. Aujourd’hui, mon attention, mon sens du devoir et toute mon équipe attendons impatiemment d’atteindre un but: à Bakou, pour garantir le développement et la prospérité  de Chemakha, réaliser tous les souhaits des citoyens de Chemakha à partir de mon siège au Milli Medjlis.  

 

Elkhan Suleymanov n’est pas de ceux qui font des promesses pour ne pas les tenir.

Mais une chose est déjà très claire: le 7 novembre, je serai vraiment le seul candidat pour Chemakha qui peut ouvrir des portes à Bakou et convaincre les citoyens de Chemakha qu’ils ne seront pas oubliés dans la capitale de notre pays. Le 7 novembre, Elkhan est le seul candidat qui considère comme un devoir de trouver les financements à Bakou pour s’occuper des problèmes urgents de Chemakha.

 

Je vais faire une seule promesse concrète, mais réalisable, aux Chemakhinois.  Je suis le seul qui pourra faire cette promesse et moi seul je peux la tenir. Je ne la considère pas seulement comme un point d’honneur personnel, mais également comme un service à rendre à la région de Chemakha qui est le centre de ma terre natale du Chirvan.

Le 7 novembre, je veux atteindre une cible essentielle avec le soutien de tous les électeurs de Chemakha: garantir, de manière urgente et à haut niveau, des infrastructures (l’eau, l’électricité, la route, la canalisation) qui sont du plus haut intérêt pour les Chemakhinois.  

 

Le plan quinquénal doit être rédigé au moyen du dialogue avec les décideurs locaux et la société civile. Tous les investissements de construction doivent être considérés chronologiquement, la priorité doit être réservée aux domaines qui sont en mauvais état ou sont importants pour la population. Pour moi, l’eau potable, le gaz, des canalisation et des routes modernes ont une grande importance et ceci représente des conditions minimales d’existence pour les êtres humains du XXI siècle.

 

Je ne promets pas que Chemakha se transformera en paradis, mais je suis intimement convaincu que la construction de routes, de conduites d’eau, de gaz et de canalisations, bien sûr, changeront au fur et à mesure le paysage de Chemakha. Afin d’augmenter le nombre d’emplois, je vais faire croître les possibilités de Chemakha pour attirer les investissements et le plus important est que ceci va améliorer considérablement les conditions de vie de tous les Chemakhinois.

 

Mais je ne peux atteindre ce but qu’avec le soutien des électeurs de Chemakha. Ceci ne sera pas seulement l’effort d’une personne, ce sera la suite des souhaits de tous les Chemakhinois, c’est à dire que c’est eux qui vont atteindre ces buts par le truchement de ma voix au Parlement à Bakou.

 

Pour moi, qui serai la voix de Chemakha, la participation des citoyens et l’expression de la société civile sont délibératives. C’est pourquoi, le bureau des élections est ouvert à Chemakha et dans ce bureau, l’équipe d’Elkhan répondra à toutes les questions et prendra en compte toutes les propositions. Bien sûr, ce bureau restera ouvert après les élections. Il est nécessaire pour Elkhan Suleymanov d’être à l’écoute des citoyens de Chemakha, car je dois être sûr que l’argent public est dépensé conformément aux attentes réelles de la population.  

 

Je ne suis pas pauvre. Avec l’aide de Dieu, je suis un chef de famille fier, un homme d’affaires prospère et un politicien plein de courage. Pour moi, la distinction la plus importante de ce 7 novembre est qu’en attirant les investissements je vais prouver la confiance qu’il faut avoir en l’avenir de Chemakha 

 

A partir du 7 novembre, je vais déployer mon énergie à accroître le bien-être de tous en employant mon temps et mon travail au service du développement des services d’infastructures publiques et de la prospérité de Chemakha.

 

 

Ainsi, que ce soit une évidence pour toute la région de Chemakha: tout ceci c’est seulement le Devoir, l’Engagement, l’Honneur, le Pays pour Elkhan Suleymanov.

 

Je suis un de vous, je partage vos joies et vos chagrins et je suis toujours à votre disposition!